«

»

Comment se chauffer grâce au soleil

Du fait de la hausse des prix de l’énergie, le chauffe-eau solaire et le chauffage solaire connaissent un développement sans précédent. C’est un moyen d’économiser sur ces factures d’électricité. Une augmentation rapide des prix de l’énergie est prévue dans les années qui viennent. Les tarifs de l’électricité en France pourraient bondir en effet de 30% d’ici 2016, selon des propos du président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Le solaire s’avère donc un choix judicieux pour faire baisser sa facture d’électricité aujourd’hui et encore plus demain.

L’énergie solaire peut servir à chauffer votre eau sanitaire grâce à un chauffe-eau solaire individuel (CESI). Elle peut aussi servir à alimenter un système ayant la double fonction de chauffage et de production d’eau chaude: ce système s’appelle le système solaire combiné (SSC) aussi appelé « combi ». Un chauffe-eau solaire couvre entre 40 et 80% des besoins en eau chaude, et un SSC de 25 à 65% des besoins en chauffage et eau chaude. Ce chiffre varie principalement  en fonction de la localisation de l’habitation et de la surface de capteurs utilisée. L’ADEME estime qu’il faut compter 1m2de capteurs solaires pour 10 à 15m2 d’habitation à chauffer.

Principe de fonctionnement

Les SSC fonctionnent sur le même principe que les chauffe-eau. La différence tient dans la surface des capteurs qui est plus importante et le mode de stockage de la chaleur.

Avec un plancher chauffant basse température, le fluide caloporteur circule directement dans les tuyaux du plancher. L’inertie de la dalle de béton permet de stocker la chaleur et de transmettre une chaleur douce et uniforme à toutes les pièces de la maison. Un circuit de dérivation permet de chauffer un ballon pour la production d’eau chaude sanitaire.

Avec les systèmes à hydro-accumulation, la chaleur est stockée dans un réservoir d’eau tampon. L’eau chaude est utilisée pour chauffer l’habitation à l’aide d’émetteurs basse température. L’eau chaude sanitaire est tirée du même réservoir ou d’un second ballon. Inconvénient par rapport au plancher solaire direct, ces solutions sont plus encombrantes.

Ensoleillement et exposition

L’énergie solaire est intéressante dans toutes les régions. Il est vrai que le sud de la France bénéficie de 35 à 50% de rayonnement solaire de plus que le nord. Il y faut une surface de capteurs moins importante qu’au nord. Mais le solaire permet comme même d’économiser plus de gaz, de fioul, de charbon, de bois ou d’électricité qu’au sud et d’alléger d’autant les factures.

Les capteurs solaires peuvent être installés en surimposition ou intégrés dans la toiture suivant les modèles. Cette deuxième solution est plus chère mais mieux intégrée à l’architecture. Il faut de préférence orienter les capteurs plein sud avec un angle d’inclinaison de 45°. Si cette exposition n’est pas possible, on peut opter pour une orientation sud-est ou sud-ouest et une inclinaison de 20 et 60°. Dans tous les cas, il faut s’assurer qu’il n’y a pas d’ombres portées du fait d’arbres ou de bâtiments qui diminuent l’efficacité de l’absorption.

Installation

La première étape d’un projet solaire thermique pour particulier consiste à faire une demande de devis. Vous pouvez faire une demande de devis très simplement par internetCliquez sur ce lien pour demander 3 devis gratuitement Décrivez votre projet et sélectionnez « installateurs chauffage solaire » comme type d’énergies renouvelables.

Pour évaluer la faisabilité du projet, un professionnel se rend chez vous pour effectuer un bilan solaire. Cette étude est indispensable pour évaluer les conditions d’ensoleillement, l’inclinaison et l’orientation de la toiture, le futur emplacement des panneaux solaires et le contexte global de l’installation solaire.

Après avoir demandé au moins 3 devis, vous devez vous assurer que l’installateur est adhérent de la charte de qualité Qualisol. En signant cette charte, l’installateur s’engage sur dix points de bonne pratique, de services et de conseils client et suit une formation. Les professionnels Qualisol sont recensés sur le site Qualit’ENR.

Assurance

Avant de raccorder l’installation, il faut que votre installation soit assurée. Il existe des assurances comme l’assurance dommages aux biens. Pour que votre installation solaire thermique soit assurée au même titre que le reste de votre patrimoine familial, il faut la demander à votre assureur de l’intégrer à votre contrat « Multirisque Habitation ». Ainsi en cas par exemple d’incendie ou de bris de glace, l’installation sera remplacée à neuf, ou avec application d’un degré de vétusté, comme le reste de votre habitation. Cliquez ici pour comparer en 3 mn les tarifs de 35 offres d’assurances

A lire pour en savoir plus sur le sujet, Installer un chauffage ou un chauffe-eau solaire