«

»

Cartographie du potentiel solaire des toitures d’une ville

Panneaux solaires

Crédit photo: flickr - Living Off Grid

Le canton de Genève mène une politique volontariste pour développer les énergies renouvelables et en particulier le photovoltaïque. Selon la loi cantonale, les services industriels de Genève (SIG) sont tenus de reprendre l’énergie photovoltaïque et de rétribuer toute l’électricité produite. Cette disposition complète la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) de Swissgrid. Encore négligeable il y a quelques années, la part de la production photovoltaïque dans le bilan énergétique est en constante augmentation avec un taux de croissance annuel d’environ 50 pour cent. L’objectif de SIG est d’atteindre une capacité de production d’électricité au moyen du solaire de 15 GWh par an en 2015.

Grâce à la base de données du système d’information du territoire genevois (SITG), le canton de Genève peut disposer d’une cartographie très précise et fiable du potentiel solaire des toitures. Afin d’accompagner le rythme de croissance du photovoltaïque, un outil d’aide à la décision peut être conçu pour identifier les toits les plus prometteurs pour l’installation de panneaux solaires. A l’instar de nombreuses villes dans le monde, une base de données pourrait être mise en ligne pour indiquer le potentiel photovoltaïque de chaque bâtiment.

Dans le cadre du CAS énergies renouvelables techniques et applications, mon travail de diplôme décrit la méthodologie nécessaire pour établir une cartographie du potentiel solaire des immeubles genevois et présente les résultats de la démarche pour une partie de la ville de Genève. La première partie de l’étude porte sur la problématique. Ensuite, la méthodologie est décrite avec le traitement des données et les hypothèses de calcul. La dernière partie présente les résultats du modèle et indiquera le potentiel photovoltaïque de la ville de Genève.

Si vous êtes intéressé par ce travail de diplôme, vous pouvez me contacter afin d’obtenir rapport au format PDF.